S’inscrire dans le contexte réglementaire

L’activité de recyclage de Loomis a été autorisée le 14 janvier 2009 par la Banque de France. Elle s’est matérialisée par la signature d’une convention tripartite entre la Banque de France, l’établissement de crédit et Loomis.
Le périmètre couvert par la réglementation est restreint à l’approvisionnement des DAB en coupure de 10, 20 et 50€.
L’autorisation de tri qualitatif par la Banque de France nécessite le passage réussi d’un audit des équipements et des procédures des centres de traitements concernés. Des audits réguliers vérifient la qualité des traitements à fréquence annuelle.

Développer l’expertise du groupe

Depuis 2005 le Groupe Loomis anticipe l’externalisation de la fonction « tri qualitatif et détection des contrefaçons » par les banques centrales. Ainsi certains pays sont plus avancés comme c’est le cas de l’Espagne.
En France, Loomis affiche une volonté affirmée de développer l’activité de recyclage sur un mode structuré et pragmatique :

Développement de la formation et de la qualification du personnel
Mise en place de procédures spécifiques
Investissement et déploiement des équipements
Programme pragmatique d’agrément des centres Loomis au rythme des besoins clients
Infrastructure de service dans tous les centres Loomis de France

Le recyclage est une activité intégrée dans le processus de production de Loomis France. L’objectif est de faire bénéficier chaque client des avantages du modèle externalisé de recyclage fiduciaire.

  • Assurer la sécurité

    Réduction/suppression de la manipulation en agence
    Concentration de la problématique de sécurité chez l’opérateur

  • Permettre le maintien en conformité

    Audits de la Banque de France
    Procédures internes
    Veille permanente

  • Réaliser des économies d’échelle

    Mutualisation des coûts
    Investissement et fonctionnement
    Maintenance (hard/soft)
    Maintien en conformité (équipement, personnels…)

  • Optimiser la qualité de service

    Stock dédié
    Gestion des pénuries
    Traitement des gros volumes
    Diminution des temps de transport
    Gestion des transactions par l’opérateur

  • Augmenter la capacité industrielle

    Équilibre des flux entre les entrée et les sorties
    Équipements industriels
    Productivité : le recyclage est une étape complémentaire du traitement

  • Améliorer l’expertise et gestion RH

    Mutualisation des expertises du groupe (Espagne, US…)
    Gestion de personnel (disponibilité, congés…)
    Formation/qualification des collaborateurs